FUENTES, Antonio (1905- 1995)

Né à Tanger, Fuentes a montré dès son jeune âge des aptitudes remarquables pour le dessin, et à treize ans déjà il a commencé à réaliser des illustrations pour des journaux locaux. Il étudia la peinture de 1905 à 1920 à Madrid à la Académie Royale de San Fernando, puis à l’Académie de la Grande Chaumière à Paris, puis en 1930 à l’Ecole des Beaux Arts De Paris et enfin de, 1935 à 1940, à la Academia Espanola de Bellas Artes à Rome. Avec le déclenchement de la seconde guerre mondiale Fuentes retourna à Tanger et y participa à plusieurs expositions collectives entre 1950 et 1960. En 1966 l’Association Nationale des Beaux-Arts Rabat, organisa une exposition de ses travaux intitulée « Le Réveil de l’Afrique » ; Mais depuis le milieu des années 60 Fuentes s’est progressivement isolé du monde, refusant même d’exposer et ne vendant ses toiles qu’avec réticence, et seulement en cas de besoin. Fuentes avait un talent considérable comme peintre et comme dessinateur. Certains de ses nus sont de véritables chefs d’œuvre. Il était manifestement heureux de peindre et repeindre inlassablement les scènes du Petit Socco, la campagne marocaine, les taureaux et les nus. IL est décédé en juillet 1995 à Tanger, convaincu que le monde était resté aveugle à son génie alors qu’en réalité il avait lui-même « gaspillé son génie » En Novembre 1997 la Heller Galeria de Art à Madrid organisa une rétrospective de son œuvre publiant à cette occasion un catalogue bien illustré intitulé « Antonio Fuentes, 1905-1995 » Fuentes est représenté dans plusieurs collections privées en Espagne, au Maroc et ailleurs.