LHOTE, André (1885-1962)

Né à Bordeaux en 1885, élève de l’Ecole des Beaux Arts de sa ville natale, André Lhote peint la femme avec rigueur et réalisme. Si ses débuts dans la vie furent, jusqu'à sa vingtième année, consacrés à la sculpture, par la suite il délaissera complètement cet art, et c’est avec passion qu’il se plongera dans l’univers de la peinture, tant par sa production picturale, que par ses écrits enthousiastes. Il adhéra au cubisme en 1912, et participe donc directement à son émergence avec les plus grands que sont Braque, Picasso, Gleizes, Metzinger. Il cédera aussi passagèrement au primitivisme, ce qui se traduisit par des vues de villes et de campagnes très géométriquement structurées qu’il nommera Cubisme Synthétique.