ATLASSI, Raja (Née en 1965)

Née en 1965 à Casablanca. Vit et travaille à Casablanca.
2014 : Exposition Amadeus Art Gallery.
2013 : Exposition Amadeus Art Gallery.
2012 : Exposition collective. Centre d'Art Contemporain d'Assilah.
2012 : Exposition collective. Amadeus Gallery.
2011 : Partager. Société Générale Casablanca.
2010 : Exposition individuelle. Galerie Arcanes Rabat.
2010 : Corps et figures du corps. Société Générale Casablanca.
2009 : Exposition sur l'environnement avec la Fondation Mohammed VI pour l'environnement. Villa des Arts Rabat et Casablanca.
2009 : Convergences. Villa des Arts Casablanca.
2006 - 2007 - 2008 - 2009 : Exposition Paravents Collection Daniel Couturier. Bibliothèque Forney Paris, Limoges, Barbizon, Angers.
2008 : Exposition collective à la galerie Point & Line Marrakech - Biennale de Marrakech.
2007 : Exposition collective au Musée de Rotterdam.
2005 - 2006 - 2007 : Voeux d'artistes, Festival d'art contemporain de Marseille.
2005 : Exposition individuelle à la galerie Alif Ba.
2006 : Regarts de femmes. Société Générale Casablanca.
2004 : Premier salon d'art contemporain. Casablanca.
2003 : Exposition. Galerie Abu Dhabi.
"Il n'y a pas d'art sans poésie" disait Delacroix.
"D'éducation littéraire, Raja Atlassi invite par sa peinture onirique au voyage, à la réflexion et à la méditation. Préoccupée par la corrélation entre l'identitaire et l'universel, ses oeuvres symboliques entretiennent un dialogue d'ordre spirituel et esthétique avec la Nature. Avec cette dernière comme source d'inspiration, elle abolit la frontière entre l'Art et la Vie. Du fond de ses toiles se révèle comme se révèle une photo dans un bain de développement un visage énigmatique et fermé dans un premier temps pour se détacher de plus en plus et apparaître au centre dans une composition rigoureuse et équilibrée. Raja Atlassi comme dit d'elle Daniel Couturier a le sens de l'abondance et le possède à ce point qu'elle ne peut jamais faillir à l'équilibre combinant diverses techniques, de l'huile à l'acrylique, du collage à l'encre. Pour elle, il existe toujours un moment où quelque chose révèle de la grâce, un moment où il semble possible de saisir l'essentiel, une perception fragile et fugace qui est la quête de tout artiste. Quête qui l'amène dans ses oeuvres à impliquer un visage peut-être le sien qu'elle multiplie à l'infini en combinant réalisme et féerie. Si Raja Atlassi ne se rapproche pas forcément du modèle de ses oeuvres, du moins elle ressemble à son rêve. "C'est peut-être cette tendance onirique qui fait de l'homme au milieu des êtres vivants cet être d'exception" dit-elle. Une artiste qui a toujours besoin d'un fond textuel (prose, poésie) et quand pour elle le langage ne trouve plus ses mots, naît alors l'espace iconographique…" Extrait du texte de Ghali Lazrak