HASSAN EL FAROUJ, Fatima (1945-2011)

Née en 1945 à Tétouan, réside actuellement à Rabat. Expositions : 1965 : Salon des artistes indépendants, Casablanca. 1966 :"Panorama des artistes marocains", Bab-Rouah, Rabat. Exposition internationale, Montréal. Salon des indépendants,hôtel de la tour Hassan, Rabat. Institut Goethe, Casablanca. 1969 : Salon du printemps, Marrakech. Festival panafricain, Alger. Salle des fêtes, Oujda. 1970 : "La Peinture marocaine", Iran. Salon du printemps, Fès. Institut Goehte ,Casablanca. 1971 : Centre culturel français, Rabat. 1972 : Exposition à Munich. Premier Festival de la jeunesse, Alger. Exposition avec la participation de son époux, Tunis et Alger. 1974 : Alliance française, Rabat. 1975 : Exposition itinérante en R.F.A. 1976/79:Galerie Venise Cadre, Casablanca. 1980 : Musée Rade, Hambourg. 1981 : Exposition personnelle, galerie de l’Atelier, Rabat. Exposition personnelle, galerie le Savouroux, Casablanca. Salon "Art sacré", Paris. "Dix Ans à l’Atelier", Bab-Rouah, Rabat. "Huit Peintres du monde arabe", galerie de l’Atelier au moussem d’Asilah. Exposition collective, Riyad. 1982 : Galerie Nadar, Casablanca. 1983 : Galerie Bab-Rouah, Rabat. 1984 :"Quelques Peintres naïfs marocains", musée des Oudayas, Rabat. 1985 :"Peintres naïfs marocains », musée du Batha, Fès. 1987 : Centre culturel, Casablanca. Exposition collective tournante au Brésil. Moussem d’Asilah. 1990 : Exposition collective,"Fête de la femme, Casablanca". "Le Groupe des naïfs", organisée par Danièle Olivar, Casablanca. 1991 : Exposition collective, Washington et Dallas. Exposition collective, le Caire. 1992 : Exposition collective, Séville. 1994 : Exposition collective (World Cup),Orlando. "Peintures murales", l’Hôpital des enfants,Rabat 1994/95 :Exposition itinérante "Femmes arabes", U.S.A. Exposition personnelle à Bab-Rouah, Rabat 1995 : Galerie Al Manar, Casablanca 1997 : Rencontre inter-arabe et méditerranéenne avec l’A.M.A.P., Bab-Rouah, Rabat. Rythme, signes et foisonnement de couleurs caractérisent la peinture de Fatima Hassan. Les personnages y sont mêlés aux animaux comme dans la vie à la campagne. Dessinés en lignes courbes qui semblent en continuité, ils d’animent par une végétation luxuriante et des motifs géométriques franchement inspirés de ceux des tatouages, des tapis, des broderies, des bijoux et autres objets populaires ruraux. Composés souvent de face, ils ne présentent, quand ils sont de profil, qu’un seul œil qui regarde en avant, la bouche étant dessinée sous forme d’un cœur. Les couleurs, appliquées en aplat, sont vives et dégagent une sensation de fête, thème favori de ses toiles. Extrait de « l’art contemporain au Maroc », Mohamed Sijelmassi, ACR Edition, Sochepress, p148.