MUSEE VIRTUEL

 81 - 90 sur 152 articles





Faïence émaillée polychrome: bleu, vert, jaune et brun. Le décor, représentant un bateau déployant ses voiles, est inspiré d'un motif de navire des faïences d'Iznik (Turquie Ottomane).



A lame courbe, ce petit poignard possède une poignée en bois en forme de "queue de paon". Le fourreau est en argent ciselé damasquiné et plaqué de petits motifs en cire rouge au décor floral. Provenance: Sud du Maroc...



  • Pièce N°: 119

  • Musée du Batha de Fès
    Poignard
Le fourreau de ce poignard est recouvert de plaques d'argent ciselé et niellé, son décor est divisé en registres et rehaussé de cabochons pyramidaux en argent.La poignée en bois comporte des plaques d'argent ciselé,...



Boucles tête de bélier. Chaque anneau se compose d'un anneau d'or ciselé et d'un médaillon d'or ajouré, sertis de rubis et d'émeraudes, enrichi de perles blanches. Ils sont accompagnés d'une chaînette munie d'un cr...



  • Pièce N°: 121

  • Musée Ethnographique des Oudaya de Rabat
    Pectoral
L'avers est serti de racines d'émeraude et grenat. L'envers est ciselé et orné d'émaux cloisonnés. Ce pectoral enchaîne 10 olives côtelées séparées par 9 pendentifs composés de 4 éléments dont le dernier (croi...



Reliées par une chaîne, ces fibules de forme ovale, en or filigrané, comportent au centre un médaillon rapporté, serti d'émeraude au milieu et sur le pourtour d'émeraudes et grenats, rehaussé de perles blanches fin...



Retombée de paludamentum de la statue impériale de Caracalla, vainqueur des Parthes et des bretons. Ce pan de manteau offre un riche décor polychrome damasquiné ordonné en quatre registres : des fleurs, un trophée, d...



(singulier,tappuah): terme judéo-marocain signifiant pommes. Les Juifs désignent sous le nom de Torah (la Loi) les cinq premiers livres de la Bible réunis sous le terme de Pentateuque par les traducteurs grecs. L...



  • Pièce N°: 125

  • Fondation du Patrimoine culturel Judéo-marocain
    Bijouterie
Bijouterie reconstituée au musée du judaïsme pour exposer les outils utilisés par les artisans juifs. Jusque vers les années 70 les bijoutiers au Maroc étaient , à 90%, juifs.



  • Pièce N°: 126

  • Fondation du Patrimoine culturel Judéo-marocain
    Keswa Lakbira
terme judéo_marocain, robe de la mariée juive portée pendant la soirée du henné.